Estuaire : une balade artistique, de Nantes à Saint-Nazaire

Toute l’année, la Biennale d’art contemporain Estuaire déroule sa collection d’œuvres singulières dans la ville et le long de l’estuaire, jusqu’à Saint-Nazaire, en une vingtaine d’étapes.

Estuaire, c’est un parcours artistique qui conduit le visiteur à déambuler dans Nantes et croiser un portrait aquatique de Laëtitia Casta dans le canal Saint-Félix (Nymphéa, d’Ange Leccia) ou un tronçon d’autoroute en bois posé à côté d’une réserve naturelle urbaine (Péage sauvage d’Observatorium, à Malakoff), ou encore un arbre fantomatique au sommet de la Butte-Sainte-Anne (Lunar tree de Mrzyk & Moriceau), pour ne citer que celles-ci.

Sans oublier, le Mètre à ruban de Lilian Bourgeat, sur l’île de Nantes.

La promenade se poursuit de l’autre côté de la Loire, à Trentemoult (le Pendule de Roman Signer) et Bouguenais (les Colons, de Sarah Sze), puis chemine sur les deux rives de l’estuaire de la Loire, jusqu’à l’embouchure à Saint-Nazaire.

L’occasion de redécouvrir cet espace naturel à la fois sauvage et industrialisé.

On peut tout aussi bien découvrir ce parcours en bateau, avec les croisières Estuaire, en vélo, avec des médiateurs en prime, en car, en voiture…

À Saint-Nazaire, la terrasse panoramique de la base sous-marine accueille le Jardin du tiers-paysage de Gilles Clément, mais aussi la Suite de triangles, de Felice Varini. Et deux nouvelles expositions: « Knock Knock » de Michael Beutler au Grand café et « Seamen’s club » de Marc Picavez au Life.

La balade se poursuit jusqu’à Saint-Brévin, avec le Serpent d’océan de Huang Yong Ping.

A savoir:
Le stand d'information de l'Accoord

Un dimanche festif avec ACCOORD

Ce dimanche 3 juin, ACCOORD organise une journée festive. Activités sportives, artistiques, jeux, sciences… c’est l’occasion de découvrir la diversité des propositions de cette association, qui gère 18 centre socio-culturels et 28 accueils de loisirs à Nantes.

Le stand d'information de l'Accoord

Réveil musculaire à 10h, danses de Bretagne à 11h30, flash mob à 15h15, concert des Bouskidou à 15h45, cabaret géant avec 120 nantais accompagnant le chœur d’Angers Nantes Opéra à 16h…, ce dimanche est riche en propositions autour de la place du Bouffay et du Miroir d’eau. L’association ACCOORD Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre, qui gère 18 centre socio-culturels et 28 accueils de loisirs à Nantes, invite chacun à découvrir la richesse et la diversité de ses propositions.

Professionnels et bénévoles seront mobilisés pour présenter les réalisations des différents ateliers de l’année qui s’achève. Objectif : découvrir, pratiquer et pourquoi pas s’inscrire à des activités à la rentrée prochaine. Parmi les propositions : un espace musique, une ludothèque bibliothèque, une galerie des arts avec ateliers peinture et graff en « live », un village des médias avec studio de web radio en direct, un espace cuisine du monde pour repartir avec des recettes à tester chez soi… Le site accueille aussi plusieurs spectacles sur les deux scènes de la place du Bouffay et du Miroir d’eau.

Le rendez-vous est aussi l’occasion de s’engager en tant que bénévole ou de découvrir les actions solidaires de l’association. Enfin, l’espace « Les vacances des Nantais » présentera les activités d’été de l’ACCOORD, ce qui permettra aux retardataires de trouver un centre de loisirs pour leurs bambins avec notamment deux nouveaux centres de loisirs grand air Lien ouvert dans une nouvelle fenêtreà l’Aubinière et au Grand Blottereau !

 

Pratique :

  • « Un dimanche à l’ACCOORD », le dimanche 3 juin de 10h à 18h entre la place du Bouffay et le Miroir d’eau. Animations gratuites. Le programme détaillé. Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre
Voyage à Nantes

10 façons de profiter du Voyage à Nantes

Au gré d’un parcours en 54 étapes et de quelques échappées, l’édition 2018 du Voyage à Nantes (VAN) offre son lot de nouveautés et met à l’honneur le plasticien Philippe Ramette, qui lui offre un titre très à propos : « Le pas de côté ».

En baladant ses oreilles à la Nuit du VAN

Festival Voyage à Nantes

Les premiers passagers du VAN embarqueront à 18 h, samedi 30 juin, pour une Nuit du VAN qui s’annonce toujours aussi folle et généreuse. Le collectif Yodel, accompagné par Stereolux et Trempolino propose 24 heures de musique, dans 5 styles musicaux et 7 lieux emblématiques de la ville. Le temps d’une nuit, le rock s’immisce sur le terrain Feydball, la Petite-Hollande se transforme en club de tuning, une discothèque géante s’installe place Graslin, et un karaoké géant s’installe sous les Nefs… Et les musées sont de la partie en ouvrant gratuitement de 19h à 22h.

En suivant la ligne verte

Festival Voyage à Nantes

Le principe a fait ses preuves : cette année encore, une ligne verte va guider les visiteurs au fil du parcours du VAN. Au départ du lieu unique ou du jardin des Plantes, à deux pas de la gare SNCF, la ligne offre 54 étapes : les nouveautés 2018, les œuvres pérennes du VAN, les monuments incontournables et principaux sites touristiques et culturels de Nantes… On peut bien sûr le faire au pas de course en une journée, mais le mieux est de prendre son temps sur plusieurs jours !

En faisant un pas de côté

Festival Voyage à Nantes

Sur la place du Bouffay, la plus ancienne de Nantes, une sculpture monumentale en bronze figurant un personnage masculin en costume : voici l’« Éloge du pas de côté », qui « représente bien l’esprit de Nantes », explique Jean Blaise. Ce pied-de-nez statuaire est l’œuvre de Philippe Ramette, un plasticien qui aime se mettre en scène pour offrir un regard décalé sur le monde. Quatre autres de ses « Éloges », reprenant les codes de la sculpture classique, sont disséminés en ville, du cours Cambronne au château et dans les passages Pommeraye et Sainte-Croix, qui accueille une exposition photographique.

En découvrant les nouveautés

On en a relevé 23 au fil du parcours 2018 ! Parmi les plus emblématiques, un corps Festival Voyage à Nantesen cristal soufflé en lévitation au cœur du théâtre Graslin, traversé par un flux vibrant de plasma gazeux devenant luminescent. Imaginé par Daniel Firman, c’est « une œuvre totale, centrée sur les émotions », explique Jenna Darde, chargée de projet au VAN. À la HAB Galerie, Céleste Boursier-Mougenot revient faire voler des oiseaux sur 20 guitares électriques et croise le son, les ondes, le mouvement dans de surprenantes installations. Place Royale, la fontaine personnifiant la ville de Nantes est livrée à l’ingénieux Michel Blazy : trajectoires déviées, jets douteux, débordements de toutes parts… Attention aux éclaboussures ! Plus au sud, la « zone libre d’art et de culture » Transfert investit le site des anciens abattoirs à Rezé.

En s’immergeant dans des œuvres

Le gigantesque sous-sol du Carré Feydeau est investi par Daniel Firman, avec ses installations « Drone Project » et « Something strange happened here ». « Une exposition très étrange », assure Jean Blaise, qui promet « des sensations fortes ». Les perceptions seront également bousculées au Musée d’arts, qui accueille l’installation interactive « The Waves » dans la chapelle et surtout James Turrell, « un des 10 plus grands artistes américains vivants », comme le souligne la directrice Sophie Lévy. Le patio de l’établissement ouvrira 7/7 jours pour permettre à tous de découvrir cette exposition.

En revenant à la nature

Conçue et mise en pots par Evor, en collaboration avec le service des espaces verts de la Ville de Nantes (SEVE), la « Jungle intérieure » est une création végétale observable depuis un escalier en bois niché passage Bouchaud, quartier Bouffay. Le SEVE est aussi présent au Quai des plantes, pépinière éphémère qui accueillera quotidiennement des artistes, invitant le public à participer à leurs créations. Si vous préférez un grand bol d’oxygène, embarquez ! Le bateau Ouch vous emmène sur l’Erdre à partir du bassin Saint-Félix pour un apéro sur l’eau. Le parcours artistique Estuaire se dévoile le temps d’une croisière de Nantes à Saint-Nazaire, en version aller simple ou aller-retour.

En s’arrêtant devant les enseignes détournées

Quand des commerçants confie leurs vitrines ou leurs enseignes à des artistes, ça décoiffe ! Trois nouvelles enseignes dues au talent de Stéphane Vigny rejoignent les œuvres déjà disséminées en ville : Arpèges partitions rue Piron, Milk ruie de la Paix et la pharmacie Arrouet-Feydeau allée Duguay-Trouin.

En savourant un dîner secret

Festival Voyage à Nantes

Un dîner pour 250 personnes organisé dans un lieu tenu secret jusqu’au jour J : c’est le principe des dîners secrets. Trois de ces rendez-vous gastronomiques sont prévus cet été, et font intervenir des chefs prestigieux, dont des étoilés. L’addition ? 60 ou 40 € (boissons incluses) seulement, mais attention : les « happy few » seront tirés au sort parmi les personnes ayant réservé entre le 18 mai et le 19 juin.

 

En passant une nuit dans un hébergement insolite

Festival Voyage à Nantes

L’hôtel Mercure de Nantes centre accueille une chambre d’artiste signée Elsa Tomkowiak. Cette plasticienne entretient un rapport fusionnel avec la couleur, qu’elle a utilisée pour métamorphoser l’espace. C’est la 3e chambre de ce type après celles créées à l’hôtel le Cambronne et à Okko, chambres qu’il est toujours possible de réserver. De même pour le « Micr’home », qui surplombe de 5 mètres la rue du Puits-d’Argent.

En poussant le voyage un peu plus loin …

Festival Voyage à Nantes

Le VAN vous invite à explorer le sud Loire et son vignoble à travers 11 étapes : des sites culturels et touristiques comme le Château de Goulaine, le Château de la Frémoire à Vertou, le domaine de la Garenne-Lemot à Gétigné ou le Moulin du Liveau à Gorges et des paysages et points de vue comme Pont Caffino à Maisdon-sur-Sèvre ou la Butte de la Roche au Loroux-Bottereau. Autre proposition, le parcours Estuaire Nantes <> Saint-Nazaire : 120 km de rives de Loire ponctués de 30 œuvres d’art contemporaines. Nouveauté 2018, la « Traversée moderne d’un vieux pays » qui met en relation les richesses patrimoniales de Nantes, Saint-Nazaire, Rennes, Saint-Malo et jusqu’au Mont-Saint-Michel, accessibles avec un pass.

Ma rue est un jardin.

La saison 2 de « Ma rue est un jardin » est lancée

Après le succès de la saison 1, l’appel à projet « Ma rue est un jardin » est relancé. Du 4 mai jusqu’au 1er juillet, soumettez votre projet pour végétaliser votre pied de façade ou transformez toute votre rue, seul ou en collectif d’habitants.

Ma rue est un jardin.Envie d’embellir votre rue ? De végétaliser votre pied de façade ? De jardiner à plusieurs ? Participez au deuxième appel à projet « Ma rue est un jardin » avant le 1er juillet. Devant le succès de la première édition, la Ville de Nantes réitère et pour candidater, les habitants ont deux possibilités. En individuel pour planter fleurs, buissons, tomates… et entretenir devant chez soi. Ou en collectif pour proposer un projet d’embellissement, de jardin collectif ou autre. Tous les dossiers sont étudiés, des plus simples aux plus farfelus !

Le collectif de la rue de Touraine, lors de la première édition en 2017, avait été ambitieux. Leur objectif ? Végétaliser et apaiser leur rue hébergeant 25 foyers. Plantation d’arbres, de massifs, sur la rue et en pied de façade, stationnement en pavé pour que la végétation pousse entre les pavés, ancrage à vélo sur les façades, réflexion sur la mutualisation des poubelles… « Nous aurions pu être encore plus ambitieux mais nous voulions que le projet se fasse à l’unanimité des voisins », explique Benoît, un habitant. « L’adhésion de tous est importante. »

 

Accompagnement par le Service des espaces verts

200 dossiers avaient été soumis en 2017 et près de 50 mis en œuvre : 16 projets collectifs sont réalisés ou en cours de réalisation et 32 pieds de murs individuels ont été plantés. Chaque projet est suivi et accompagné par les équipes du Service des espaces verts (Seve) de la Ville. « Nous avons fait beaucoup de réunions avec eux et avec le service voirie », précise Julien Mingui, habitant de la rue de l’Abbé-Boutet avec un projet collectif en 2017. « Ils se sont mis à notre écoute, nous ont conseillés et ont accepté quasiment toutes nos demandes. »

Résultat, des poiriers, des groseilliers, des vivaces fleurissent sur 150 mètres dans cette impasse de l’île de Nantes. Les habitants ont signé une charte où ils s’engagent à entretenir les parterres et l’atelier d’insertion Alisé, voisin, s’est associé au projet. « Nous sommes une dizaine de personnes investies dès le début mais nos plantations attirent d’autres habitants », se réjouit Julien Mingui. « C’est un vrai vecteur de rencontres intergénérationnelles », confirme Cécile Dumont, responsable de l’Atelier Alisé. « Nous voulons maintenant aller plus loin, en transformant vraiment la rue en jardin dans le cadre du réaménagement du quartier des faubourgs. » Pour fêter les nouvelles plantations, les habitants ont également décidé de fermer la rue à la circulation samedi 26 mai de 15 h à 21h30, le temps d’un Printemps des voisins !

« Ma rue est un jardin, c’est bien plus que de planter quelques végétaux », observe Thomas Quéro, adjoint au maire en charge du développement de la nature en ville, engagement fort de la municipalité. « Ces projets participatifs, impliquant les habitants dans le fleurissement de l’espace public, apportent un mieux vivre entre voisins et un vrai plus pour la qualité de vie ».

Pour plus de vert et de convivialité dans la ville, laissez-vous tenter par l’aventure et constituez un dossier, à télécharger sur www.nantesco.fr/marueestunjardin# Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre ou disponible à l’Hôtel de Ville et dans les mairies annexes.

Les résultats seront annoncés en octobre 2018 pour une réalisation à partir de l’hiver avec l’aide des services de la Ville.

Un dimanche à la ferme, ça vous dit ?

La ferme d’éveil de la Chantrerie a rouvert ses portes. Du 29 avril au 24 juin, chaque dimanche, on peut y découvrir en famille les animaux, le potager, l’apiculture, etc. Un parfum de campagne à quelques encablures du centre-ville !

La Chantrerie, à la lisière de son parc, abrite une ferme d’un genre particulier. Aménagée dans les années 1980 par la Ville de Nantes dans une ancienne exploitation du 17e siècle pour rapprocher les jeunes citadins du monde rural, elle reçoit chaque année près de 3000 écoliers. Les dimanches des mois de mai, juin, septembre et octobre, le public peut aussi venir s’y promener, gratuitement, en famille.

Gérée par une équipe de fermiers municipaux, la ferme de la Chantrerie abrite une petite colonie d’animaux de ferme. Les animaux que l’on peut y voir sont des espèces traditionnelles de la région, sauvées de la disparition.

C’est l’occasion d’y découvrir les races locales de vaches, moutons, poules, le potager, les abeilles et les petits nouveaux : agneaux, chevreaux et veaux. Des animations sont également proposées pour découvrir l’apiculture et les abeilles, la tonte des moutons, les gestes et outils d’antan, le potager, etc.

  • Dimanche 6 mai : atelier « Les abeilles, découverte de l’apiculture »
  • Dimanche 13 mai : atelier « Du lait au beurre, les gestes et outils d’antan »
  • Dimanche 20 mai : ateliers « Plantes à parfums, plantes à remèdes » et « Graines de Philosophes »
  • Dimanche 27 mai : démonstration de tonte des moutons de la ferme
  • Dimanche 3 juin : visites guidées du parc de La Chantrerie
  • Dimanche 10 juin : atelier « Les abeilles, découverte de l’apiculture »
  • Dimanche 17 juin : animation sur les fruits et légumes, dans le cadre de la « Fraich’Attitude »
  • Dimanche 24 juin : atelier « Autour du potager »

la ferme de la Chantrerie« Les dimanches à la ferme », c’est aussi la possibilité de pique-niquer dans les prés du parc de la Chantrerie.
 

Pratique :

Du 29 avril au 24 juin et du 2 septembre au 14 octobre 2018

Ouvert tous les dimanches de 10h30 à 12h30 et de 14h30 à 18h.

Ferme de la Chantrerie, Parc de la Chantrerie
95, Route de Gâchet
44300 Nantes

Entrée libre. Animations gratuites et tout public.

  • Renseignements : Allonantes au 02 40 41 90 00.